facebook
instagram
Ouvrages | Médecine / Psychiatrie 5 pièces par les docteurs Blanche, Falret, Petit et Trélat, dont les Observations sur le projet de loi relatif aux aliénés de Jean-Pierre FALRET
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 74090)
800 TTC
TRAITEMENT DES ALIÉNÉS - RECUEIL FACTICE]
5 pièces par les docteurs Blanche, Falret, Petit et Trélat, dont les Observations sur le projet de loi relatif aux aliénés de Jean-Pierre FALRET
Paris, 1837-1843, in-8, en 1 volume, demi-basane racinée de l'époque, dos lisse et fleuronné, pièce de titre aubergine.
Intéressante mise en recueil de réflexions sur le traitement de l'aliénation mentale et de plaidoyers en faveur d'une prise en charge plus humaine des malades : elles ont paru à l'époque charnière de la "loi sur les aliénés", promulguée le 30 juin 1838. Le recueil comprend notamment les importantes Observations du grand psychiatre Jean-Pierre Falret sur le projet de loi, publiées en 1837 (4e pièce) ; Falret fut l'un des spécialistes auxquels la commission chargée de l'élaboration de la loi fit appel. Grâce à son intervention, les termes d'imbécillité, démence et fureur furent remplacés par celui d'aliénation mentale. In fine, le compilateur a ajouté une définition du délire par le même Falret (5e pièce). Les pièces sont reliées dans l'ordre suivant : 1. A. PETIT, Mémoire sur le traitement de l'aliénation mentale. Paris, chez Béchet jeune, 1843. [2]-112 pp. 2. Esprit BLANCHE, De l'état actuel du traitement de la folie en France (À propos du dernier ouvrage de M. Leuret). Paris, A. Gardembas, 1840. 67 pp. Esprit Blanche, directeur de la maison de santé de Montmartre et père d'Émile-Antoine Blanche, était membre libre de l'Académie de médecine ; il fut consulté, lors de discussions autour de la loi des aliénés, sur la question de l'aliénation mentale comme cause du divorce. Il mène ici une charge contre les méthodes du psychiatre François Leuret ; ce dernier était partisan des "méthodes morales", usant notamment des affusions et des douches froides pour le traitement des malades. Blanche lui reproche le traitement inhumain et les souffrance morales qu'il fait subir aux aliénés. 3. Ulysse TRÉLAT, Recherches historiques sur la folie. Paris, chez J.-B. Baillière, 1839. XI-136 pp. Édition en partie originale de ces Recherches, parues en partie en 1827 (Semelaigne I, p. 206). Sous cet aperçu historique, de Pythagore à Broussais, plaide la cause des aliénés. "Le sort qu'on a fait à [nos aliénés] continue d'être, malgré de notables améliorations effectuées depuis plusieurs années, une des plaies les plus saignantes de notre société" (p. VI). 4. Jean-Pierre FALRET, Observations sur le projet de loi relatif aux aliénés. Paris, Imprimerie d'Adolphe Éverat, 1837. [4]-84 pp. Tiré à part ; extrait de la Gazette médicale. Première édition en librairie. 5. Jean-Pierre FALRET, Du délire. Paris, Imprimerie de Cosson, 1839. 50 pp. Tiré à part ; extrait du Dictionnaire des études médicales pratiques. Ex-libris manuscrits du Dr Jean Andrieux (1816-1871), hydrothérapeute, fondateur en 1847 de l'établissement hydrothérapique de Brioude en Haute-Loire ; et ex-libris manuscrit en tête de la première pièce du Dr Lubow Denissowa-Ivanovna à Paris.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®