facebook
instagram
Ouvrages | SCIENCES HUMAINES & SOCIALES / Histoire Antiquités romaines expliquées dans les memoires du Comte De B*** contenant ses avantures, un grand nombre d'histoires & d'anecdotes du tems très-curieuses...
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 68802)
900 TTC
BONNEVAL (Comte de, Humbaraci Ahmed Pacha), attribué à]
Antiquités romaines expliquées dans les memoires du Comte De B*** contenant ses avantures, un grand nombre d'histoires & d'anecdotes du tems très-curieuses...
A La Haye, chez Jean Neaulme, 1750, in-4, 8-355 pp., 92 planches planches gravées en taille-douce (et non "plus de cent" comme annoncé en page de titre), dont 4 dépliantes, chagrin havane du XIXe siècle, dos à cinq faux nerfs et orné de caissons à froid, triple filet à froid en encadrement des plats, roulette intérieure, tranches peigne.
Nombreuses gravures sur cuivre dans le texte figurant l'avers et le revers de médailles. Titre en rouge et noir. La plupart des planches donnent à voir des monuments antiques de Rome. 2 planches (p. 298 : Vestiges du palais des empereurs... et p. 301 : Bains de Titus...) sont en deux versions différentes ; l'une ne comporte pas les titres courants, l'exécution de cette dernière est sensiblement plus fine et détaillée. Édition originale de cet ouvrage anonyme qui prétend dériver des Mémoires (1737), eux-mêmes apocryphes, du flamboyant comte Claude-Alexandre de Bonneval (1645-1747) homme de guerre, aventurier et diplomate, devenu dignitaire ottoman au service du grand vizir Topal-Osman en Turquie, où il vécut de 1730 jusqu'à sa mort. Le comte de Bonneval se distingua dans les armées de Louis XIV, dont il quitta le service à cause d'une offense faite à Madame de Maintenon ; il passa au service de l'Autriche et y acquit une réputation militaire européenne. Ayant insulté le prince Eugène, il fuit en direction de la Turquie, se convertit à l'Islam et devint pacha. On lui reconnait un caractère tranchant irascible, revêche à toute discipline, une humeur vagabonde, et on lui attribue une jeunesse de libertin ne se vouant qu'au culte seul de "l'orgueil du sang". Dès son vivant, Bonneval a fait l'objet de fantasmes et de spéculations ; on lui attribue, outre les Mémoires de 1737, des Anecdotes Vénitiennes et Turques ou nouveaux mémoires (1739) et les Antiquités romaines de 1750. Voltaire évoque à plusieurs reprise ce personnage dans ses correspondances. Aux XIXe et XXe siècle, il est l'objet de plusieurs études et fantaisies littéraires ou dessinées. Exemplaire analogue à celui du Getty Research Institute (https://archive.org/details/antiquitesromain00ahme)
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®