facebook
instagram
Instruments | SCIENCES / Astronomie CADRAN SOLAIRE PORTATIF LORDELLE
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 73831)
1 000 TTC
CADRAN SOLAIRE PORTATIF LORDELLE
Paris, vers 1740, 7,4 x 6,5 cm ; diamètre boussole : 3 cm, cadran : alliage cuivreux doré, verre, acier bleui, étui en chagrin brun garni de velours cramoisi.
Modèle de cadran dit équinoxial ou équatorial, reposant sur un pied, monté sur une platine de forme octogonale gravée, à 4 échelles horaires alternées en chiffres romains (III - XII - VIII) et arabes (4 - 12 - 8), pour les latitudes 40 - 45 - 49 - 52. Décor de feuilles d'acanthe au centre. Style-axe triangulaire rabattable "à l'oiseau" et monté sur charnière, réglable en latitudes 40° - 50° - 60° gravées d'un oiseau ciselé et de feuilles d'acanthe. Boussole à cuve sèche encastrée à 18 directions, le Nord est poinçonné d'une fleur de lys, l'aiguille est en acier bleui montée sur pivot, la boussole est couverte d'un verre plat. Sur la platine en face avant est gravée l'inscription : "Lordelle AParis". Au revers, sont gravés les noms de 24 latitudes de villes européennes dont 6 sont réunies sous la boussole avec la mention "Cadran premier", mention réservée par les constructeurs aux cadrans "Haut de gamme", exécutés dans des métaux plus précieux. Jean-Baptiste Lordelle (actif en 1737, mort en 1747), reçu maître fondeur en 1737, neveu par alliance de C. Langlois et cousin de Canivet, s'installa au quai de l'Horloge en 1740. À sa mort, son enseigne "à la sphère" sera reprise par Canivet (Franck Marcelin, Dictionnaire des fabricants français d'instruments de mesure...). Modèle en bel état, verre d'origine avec un petit éclat, dans son étui.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®