facebook
instagram
Ouvrages | Médecine / Psychiatrie De l'amélioration de l'homme aliéné considéré comme individualité sociale
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 74095)
200 TTC
WOILLEZ (Eugène-Joseph)
De l'amélioration de l'homme aliéné considéré comme individualité sociale
Paris, V. Masson, 1849, in-8, 173 pages, demi-basane maroquinée havane.
Édition originale. Rare. L'auteur s'intéresse ici à la question, souvent ignorée, l'individualité sociale de l'aliéné. Il divise son ouvrage en 3 parties - l'aliéné en liberté, l'aliéné séquestré et l'aliéné libéré - et plaide en faveur d'une loi nouvelle qui protégerait complètement le malade dans sa personne et dans ses rapports avec sa famille et dans ses relations avec la société. Eugène-Joseph Woillez (1811-1882), fils de l'écrivain Catherine Woillez, fut reçu docteur de la Faculté de Paris avec une thèse intitulée Recherches sur la valeur diagnostique des déformations de la poitrine produites sur les maladies des organes thoraciques (1835). Il exerça jusqu'en 1851 à l'asile de Clermont ; durant ces années, il s'adonna également aux études archéologiques (il publia notamment un ouvrage sur l'emblème de la fleur de lys en 1848). De retour à Paris, il travailla dans plusieurs hôpitaux (Saint-Antoine, Cochin, Necker, Lariboisière, la Charité) et publia plusieurs ouvrages sur les maladies thoraciques. Son ouvrage principal, Dictionnaire de diagnostique médical, fut publié en 1862. Cachet de l'École normale de Laval et étiquette d'annulation. Cachet d'une librairie du Québec (A. H. Verret). Dos insolé et charnières frottées. Hirsch V, 977.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®