facebook
instagram
Ouvrages | Médecine / Hygiène De l'influence des marais et des étangs sur la santé de l'homme
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 76210)
300 TTC
RAMEL (Marie-François-Bernardin)
De l'influence des marais et des étangs sur la santé de l'homme
À Marseille, de l'Imprimerie de J. Mossy, An X [1802], in-8, 312 pp., broché, couverture d'attente muette de l'époque.
Première édition de ce mémoire intéressant mais peu connu, donné au tournant du siècle afin de répondre au concours lancé par la Société royale de médecine de Paris sur la question des maladies résultant des émanations des eaux stagnantes et des pays marécageux. La question occupait l'auteur, Marie-François-Bernardin Ramel (1752‑1811), depuis plusieurs années déjà : il s'appuie ainsi sur des observations cliniques effectuées en Afrique, dans les zones marécageuses de Bonne et de La Calle. Ramel n'obtint pas le premier prix, qui revint à Baumes : le mémoire de ce dernier fut immédiatement publié, à l'inverse de celui de Ramel qui ne parait qu'en 1802. Ramel ne se montre pas beau joueur : il emploie ainsi un ton polémique pour rejeter les vues de son concurrent. Selon lui, les miasmes sont une "cause chimérique et absurde", qui doit être repoussée comme "nous ramenant aux causes occultes qui déshonorèrent certain âge de la médecine". L'humidité de l'air serait la seule responsable des maladies endémiques et fièvres régnant dans les eaux palustres, et la seule solution consisterait ainsi à favoriser le mouvement de l'air, ceci grâce à plusieurs méthodes allant de l'explosion de la poudre à canon, à l'emploi du tabac dont la fumée salutaire "corrige, d'une manière sensible, les qualités vicieuses de l'air". Ex-médecin de l'Armée d'Italie, Ramel avait été nommé maire de La Ciotat, nommé en 1800 par le Premier Consul. Exemplaire tel que paru, non rogné et non coupé, sous sa première couverture d'attente, avec gardes de papier de remploi.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®