facebook
instagram
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 82955)
700 TTC
ASTRUC, Jean
De Morbis Venereis Libri novem
Paris, Guillaume Cavelier, 1740, in-4, 2 vol., [4]-XXXVI-608 pp. (pagination en chiffre romains de 537 à 608) + [4] pp. et reprise de la pagination de 538 à 1196, veau brun de l'époque, dos à nerfs et fleuronné, tranches rouges.
Seconde édition de cet ouvrage qui fut imprimé pour la première fois en un seul volume en 1736. Selon Morton, c'est l'un des meilleurs ouvrages de son époque sur le sujet. A la fin du tome I, paginée en chiffres romains, se trouve la Dissertatio I. De origine, appellatione, natura & curatione morborum venereorum inter Sinas : il s'agit du premier traité occidental sur la syphilis en Chine, qui reproduit la terminologie médicale chinoise en utilisant des caractères chinois corrects. Le médecin montpelliérain Jean Astruc (Sauve, dans le Gard, 1684 - Paris 1766), fameux théoricien du siècle des Lumières, célèbre pour son érudition prodigieuse, est l'auteur d'un corpus considérable d'oeuvres médicales, historiques, régionalistes et religieuses. Cet excellent théoricien, grand historien de la médecine, demeura fidèle à la tradition hippocratique et à l'École de médecine de Montpellier, tout en s'ouvrant aux idées de son époque. Le conflit qui l'opposa aux chirurgiens, dès sa venue à Paris en tant que médecin ordinaire du duc d'Orléans (1726), puis médecin consultant de Louis XV (1730), a également contribué à sa renommée : Astruc reprochait effectivement aux chirurgiens de préférer l'empirisme de leur pratique à la théorie médicale ; ces derniers le taxaient, quant à eux, de médecin mondain et praticien médiocre. Les écrits les plus fameux d'Astruc sont le De morbis venereis in quibu (1736), le Mémoire pour l'histoire naturelle de la province de Languedoc (1740) et le Traité des maladies des femmes (1761-1765) ; ces trois ouvrages importants ont paru à Paris chez Cavelier. L'oeuvre de ce médecin est imposante : outre les ouvrages dont il s'est chargé lui-même de la publication, ses élèves à Paris, remplis d'admiration pour leur éminent professeur, publièrent ses cours de leur propre initiative, à partir de leurs cahiers et sans autorisation. Ex-libris de Jean Rouché. Blake p. 22. Garrison & Morton 5195 pour l'édition originale. Wellcome II, p. 65.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®