facebook
instagram
Ouvrages | Médecine / Vétérinaire / Hippiatrie Du cheval. Extrait de la Mémoire artificielle des principes relatifs à la fidèle représentation des animaux. Troisième lettre à M. Bachelier, peintre du roi...
recherche
zoom
Passez votre souris sur la photo pour ZOOMER
(Réf. 75384)
900 TTC
VINCENT (Antoine)
Du cheval. Extrait de la Mémoire artificielle des principes relatifs à la fidèle représentation des animaux. Troisième lettre à M. Bachelier, peintre du roi...
[À Paris, de l'Imprimerie royale, 1786], in-8, 96-[2] pp., 6 pl. depl., veau marbré de l'époque, dos lisse orné de petits fers armoriés, triple filet d'encadrement sur les plats et armes centrales [Thiroux], tranches dorées.
Première et unique édition de la Troisième lettre d'Antoine Vincent à Jean-Jacques Bachelier, très rare, surtout complète des 6 planches gravées au trait. Celles-ci, numérotés 2, 6, 7, 8, 9 et 10, sont extraites de la Mémoire artificielle publiée en 1779 : elles représentent l'anatomie complète du cheval. Le texte n'est pas un "extrait" à proprement parler, puisqu'il s'agit en fait d'une réécriture. En tout, cinq lettres à Bachelier (1724-1805), peintre et directeur de la Manufacture de Sèvres, ont été publiées entre 1780 et 1788 ; on ne les trouve presque jamais ensemble. Antoine Vincent (1743-1789), peintre animalier, étudia la représentation des animaux à l'école d'Alfort avant d'y devenir lui-même professeur de dessin en 1779. Il est principalement connu pour la Mémoire artificielle des principes relatifs à la fidèle représentation des animaux, ouvrage écrit à quatre mains avec Georges Goiffon. Artiste consciencieux, il étudiait ses modèles avec soin : "Ses oeuvres se recommandent par la correction et l'exactitude du dessin" (Menessier). Bel exemplaire, aux armes de la famille Thiroux, "d'argent à la fasce d'azur, chargée de trois bandes d'or et accompagnée en chef d'une croix ancée de gueules et en pointe de trois têtes de lion arrachées de même, deux et une" : peut-être Louis Thiroux de Crosne (1736-1794), lieutenant général de police de Paris à la suite de Le Noir (OHR, variante de l'un de fers de la pl. 45) ; ou bien Alexandre-Louis Thiroux de Mondésir, officier de dragons et lieutenant-général des armées du Roi, auteur d'un Manuel du dragon (1789). Réparation angulaire sur le premier feuillet, petites rousseurs sans gravité. Menessier II, 628.
Librairie Alain Brieux - 48, rue Jacob - 75006 Paris - Tél.: 01 42 60 21 98 - Graphisme: Maud - Réalisation: STUDIO DE LÀ ®